Imaginez un instant une usine qui soit comme un arbre, qui recrache l’oxygène, qui dépollue l’eau et l’air autour d’elle, et imaginez une zone industrielle peuplée de telles usines. Ce serait l’équivalent d’une véritable forêt, dont le fonctionnement contribuerait non seulement à produire des produits dont l’humanité aurait besoin, mais qui en plus contribuerait à améliorer l’environnement.

Certes, l’usine qui fonctionnerait véritablement comme un arbre n’existe pas encore, mais c’est loin d’être une utopie. William McDonough et Michael Braungart ont ainsi conçu une usine de textile en Suisse. Aucun des 800 produits chimiques généralement employés pour la finition et/ou les teintures n’y est utilisé. Quand des contrôleurs sont venus analyser l’eau rejetée par la nouvelle usine, ils ont cru que leurs appareils étaient cassés : ils ne détectaient aucun polluant dans l’eau rejetée par l’usine, pas même ceux qu’ils savaient présents dans l’eau de la rivière qui alimentait l’usine. Après avoir vérifié leurs instruments, ils ont dû se rendre à l’évidence : l’eau ressortait de cette usine plus propre qu’elle n’y était entrée. C’est cela, « l’écologie positive », la grande idée de William McDonough et Michael Braungart : plus il y aura d’usines de ce type, plus la nature sera dépolluée (au lieu d’être moins polluée par des usines classiques améliorées).

l’eau ressortait de cette usine plus propre qu’elle n’y était entrée

Quand il a pris la présidence de Ford, William Ford a offert à William McDonough l’occasion de montrer que ses idées pouvaient s’appliquer dans le pire environnement qui soit : l’usine Ford de la rivière Rouge dans le Michigan. Inaugurée en 1927, cette usine était à l’époque le « navire amiral » de l’entreprise. Un exemple de la révolution industrielle où le minerai de fer et le charbon entraient à un bout et où les voitures sortaient à l’autre bout. Après quatre-vingts ans de fonctionnement, le site était entièrement contaminé et ses alentours fortement pollués. William McDonough s’est attelé à la tâche pour que le nouvelle usine puisse, par son fonctionnement, contribuer à dépolluer l’air et l’eau autour d’elle. Cette usine a été recouverte par le plus grand toit vert du monde, 42 000 m2, capable de stocker et de traiter l’eau pluviale, puis de la retraiter dans des zones humides artificielles, où plantes et microbes la purifient, avant d’être rejetée dans la rivière. Il faut 3 jours à l’eau pour accomplir ce parcours.

On a pu ainsi nettoyer la terre contaminée en recourant à des plantes pour extraire les toxines du sol et aux champignons pour extraire ce que les plantes ne pouvaient enlever. La démarche écologique sur ce site ne consistait pas uniquement à respecter les normes imposées par le gouvernement, mais se mesurait par le nombre de vers de terre par m3, par la diversité d’oiseaux et d’insectes, par la prolifération d’espèces aquatiques dans les rivières à proximité, bref, par l’impact de l’usine sur l’ensemble de son écosystème. Ce système a certes coûté 13 millions de dollars à Ford, mais il lui a permis d’économiser 48 millions de dollars, prix qu’il aurait dû payer s’il avait dû mettre en place des centres de traitement des eaux pour se conformer au Clean Water Act des Etats-Unis. En contribuant à purifier l’eau mais également l’air autour de l’usine et à assainir une zone fortement polluée, l’expérience de la rivière Rouge montre que les principes d’écologie positive sont applicables, y compris dans de très grosses usines, et que les économies réalisées peuvent être d’autant plus importantes que l’investissement de départ est élevé.

in: Jean Staune, Les Clés du Futur, Fayard, 2018

William Mc Donough est un architecte spécialiste du design écologique, qui a été élu « héros de la planète » par le magazine Time, et a reçu le premier prix du développement durable des mains du président Clinton. Michael Braungart est un ingénieur chimiste.

Pour aller plus loin: William McDonough et Michael Braungart, Cradle to Cradle. Créer et recycler à l’infini, Editions Alternatives, 2011

 

Similar Posts

Leave a reply

required*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.