Les études conduites sur les relations entre la raison et l’émotion montrent que les évaluations rapides et émotionnelles du cerveau guident le raisonnement et le comportement

« La philosophie occidentale tend à opposer raison et émotion, rationnel et irrationnel, logique et intuition, siècle des lumières et obscurantisme. Les triomphes de la révolution industrielle et du monde de la technique célèbrent notre rationalité, notre capacité à planifier le futur et à agir logiquement.

Heureusement nous sommes de mieux en mieux aujourd’hui capables de remettre la raison à sa place et de voir comment elle s’associe aux émotions. En fait, notre cerveau n’est pas naturellement enclin à produire des comportements purement rationnels dénués d’émotion. Les processus émotionnels et cognitifs travaillent de concert et sont indissolublement liés.

Même le raisonnement qui semble froid et logique est imprégné d’émotions

Un certain nombre de courants, dont les neurosciences, permettent de réintégrer l’émotion dans les processus de décision en montrant que la raison et l’émotion se complètent. Nos décisions sont influencées par les émotions qui au départ évaluent, filtrent et pèsent ce qui nous arrive. En fait, le système émotionnel qui a été perfectionné par l’évolution au fil de millions d’années joue un rôle majeur pour guider notre comportement. »

in: Pr Philippe Damier, Neuroleadership : le cerveau face à la décision et au changement. Odile Jacob, 2017

SCIENCEO a co-conçu et co-produit le Forum RH sur « La part des émotions » et a déniché le Professeur Philippe Damier pour intervenir sur : « les émotions: alliées bienveillantes ou perfides? ». Le Forum RH s’est tenu le mercredi 10 octobre 2018 et a rassemblé un nombre record de 376 participants. Plus d’informations sur: https://www.forumrh.fr/

Similar Posts

Leave a reply

required*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.