Depuis sa création en 1999 par son fondateur emblématique Jack Ma, Alibaba ne cesse de se développer en multipliant les plateformes et en se diversifiant tous azimuts.

En tout juste 18 ans d’existence, ce mastodonte du Web a réussi à bouleverser les codes traditionnels du commerce en Chine, mais aussi à l’échelle planétaire. Loin de l’immédiateté et de la tyrannie du profit qui caractérise l’ère digitale, et plus particulièrement le secteur technologique, le géant chinois annonce sa volonté de s’inscrire dans la durée.

L’ambition du groupe est de devenir la cinquième économie mondiale d’ici 2036.

Avec une croissance entre 30 et 50% chaque trimestre, 500 millions d’utilisateurs et 547 milliards de dollars de volume d’affaires en 2016, Alibaba est devenu le plus grand distributeur au monde devant Walmart. Plus surprenant encore, l’ambition du groupe est de devenir la cinquième économie mondiale d’ici 2036.

Un écosystème vaste et complexe optimisé par une forte synergie entre les plateformes.

Derrière ce potentiel disruptif, il existe un écosystème vaste et complexe optimisé par une forte synergie entre les plateformes. Grâce à son modèle mixte, Alibaba se présente davantage comme un écosystème que comme une entreprise. Le groupe déploie une multitude de plateformes, tant dans son cœur de métier qu’est le commerce que dans des secteurs très variés (le divertissement, les services locaux, le cloud, l’intelligence artificielle…). Le site historique du groupe est aujourd’hui numéro 1 du commerce de gros à l’échelle internationale. Pas moins célèbre, on retrouve la plateforme e-commerce collaborative Taobao qui permet à des particuliers de vendre entre eux ou à des petits distributeurs de vendre à des particuliers. Tmall et AliExpress sont des plateformes business-to-consumers regroupant des e-boutiques de commerçants professionnels, chinois et internationaux, à destination des particuliers. Pour les dirigeants du groupe présidé par Jack Ma, le secret de la réussite consiste à comprendre les ressorts culturels et à se mouvoir dans les nouvelles tendances d’un consommateur chinois hyperconnecté et de plus en plus friand de produits haut de gamme.

L’illustration type de cet engouement reste le Global Shopping Festival, où un record mondial de 25,3 milliards de dollars dépensés par les acheteurs en 24 heures a été battu en 2017. Le pourcentage des achats effectués via mobile atteint 90%, à travers des solutions de paiement intégrées, fluides et sécurisées telles qu’Alipay ou Aliwallet. En plus des ventes flashs et des grandes opérations promotionnelles, Alibaba draine du trafic supplémentaire sur ses sites et stimule les achats grâce au concept novateur et ludique du shopping en réalité virtuelle via la plateforme Buy+.

Par le biais d’un identifiant unique sur toutes ses plateformes, il collecte des données d’une grande profondeur et opère un ciblage extrêmement fin sur ses millions d’utilisateurs. Poursuivant son objectif annoncé d’atteindre 2 milliards de consommateurs sur ses plateformes d’ici 10 ans, Alibaba accélère sa stratégie d’expansion à l’international à travers de nombreuses acquisitions, prises de participation et partenariats avec des réseaux de franchise dans le commerce physique. En achetant Lazada, en 2016, Alibaba s’est procuré une grande porte d’entrée en Asie du Sud-Est.

Pour dessiner de nouvelles opportunités économiques, s’affranchir des canaux et créer des liens entre ses technologies et ses points de vente, le géant du e-commerce investit en force dans le new retail. Ainsi, une vingtaine de supermarchés alimentaires Hema ont ouvert dans les grandes villes chinoises. Leur particularité ? Allier la commodité du online et l’expérience du offline. Alibaba entend faire de ces magasins de véritables lieux de vie, de rencontres et de réenchantement autour de l’alimentaire.

La logistique reste le défi majeur pour accompagner son ascension.

Dans les coulisses de ce succès planétaire, le géant chinois s’active pour honorer sa promesse de livrer partout en Chine en 24 heures, et en 72 heures à l’international. Pour ce faire, il renforce son réseau logistique Cainiao en misant sur des « entrepôts intelligents » et sur le développement de la R&D dans la logistique, qui reste le défi majeur pour accompagner son ascension fulgurante.

source: BFM business

Similar Posts

Leave a reply

required*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.