Longtemps les managers ont relégué les émotions au rang de « bruit parasite », encombrant inutilement le fonctionnement rationnel des entreprises. Ce temps est révolu. Car le défi auquel sont aujourd’hui confrontées les entreprises du monde entier est très précisément de prendre conscience de leur « capital émotionnel » et de ce que peut leur apporter le leadership de résonance [i.e. diriger et motiver par l’intelligence émotionnelle], et de favoriser son déploiement en cultivant la compétence émotionnelle de leurs dirigeants, clé de la résonance collective et de l’épanouissement individuel.

Les leaders ont toujours joué un rôle émotionnel primordial. Dès les premiers âges de l’humanité, c’est à la force de séduction émotionnelle de leur style de commandement que chefs tribaux et chamanes doivent leur pouvoir. Partout et de tout temps, c’est auprès de son chef qu’un groupe humain trouve confiance et orientation dans un contexte d’incertitude ou de danger, ou lorsqu’un travail doit être accompli. Le leader agit comme le guide émotionnel du groupe.

Dans l’entreprise moderne, cette tâche émotionnelle primordiale – bien que désormais largement invisible – figure toujours parmi les missions premières du leadership : conduire les émotions collectives dans une direction positive et dissiper le brouillard créé par des émotions toxiques. Du conseil d’administration à l’atelier, elle s’applique partout où un homme ou une femme en guide d’autres. […] Si les émotions des individus sont guidées vers le registre de l’enthousiasme, les performances seront décuplées ; si elles glissent sur la pente de la rancœur et de l’anxiété, elles régresseront.

Les leaders d’exception sont ceux qui conduisent les émotions de leurs collaborateurs dans la bonne direction.

Et c’est naturellement des compétences émotionnelles des leaders dont dépend le déploiement du leadership de résonance : de la façon dont ils gèrent leurs propres émotions (intelligence intrapersonnelle) et leurs relations avec autrui (intelligence interpersonnelle). Les leaders d’exception sont ceux qui conduisent les émotions de leurs collaborateurs dans la bonne direction.

in: Daniel Goleman, Richard Boyatzis, Annie McKee, L’intelligence émotionnelle au travail, Village Mondial, 2005

SCIENCEO a co-conçu et co-produit le Forum RH sur « La part des émotions » qui s’est tenu le mercredi 10 octobre 2018 et a rassemblé un nombre record de 376 participants. Plus d’informations sur https://www.forumrh.fr/

Similar Posts

Leave a reply

required*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.