Moïra Mikolajczak est Professeure de psychologie à l’Université Catholique de Louvain et nous explicite ce que sont les compétences émotionnelles.

Après avoir été longtemps considérées comme des phénomènes perturbant l’exercice de la raison, les émotions ont finalement acquis leurs lettres de noblesse. Les recherches menées à la fin du XXème siècle ont en effet mis en évidence que les émotions remplissent un ensemble de fonctions indispensables à l’adaptation de l’être humain à son environnement. Les émotions facilitent ainsi la détection du danger (ex. Öhman, 2001), préparent l’organisme à faire face à une série de situations (ex. Frijda, 1986), accélèrent et orientent les processus de prise de décision (ex. Bechara et Damasio, 2005), guident les interactions sociales (ex. Keltner et Kring, 1998) et améliorent la mémoire des événements importants (ex. Luminet et Curci, 2009 ; Phelps, 2006). Elles jouent un rôle essentiel dans la santé mentale, la santé physique, la performance au travail et les relations sociales.

Les compétences émotionnelles désignent la capacité – mise en pratique – à identifier, à comprendre, à exprimer, à gérer et à utiliser ses émotions et celles d’autrui.

Quelques exemples de la vie quotidienne pour préciser ces notions :

Identification des émotions. Lorsqu’elle se sent mal, une personne qui a de bonnes compétences émotionnelles arrive à identifier s’il s’agit d’agacement, de tristesse, de frustration, de stress. Une personne qui a des difficultés en matière d’identification des émotions sait si elle se sent bien ou mal (et à quel point), mais a des difficultés à identifier quelle émotion elle ressent précisément.

Compréhension des émotions. Une personne qui comprend bien ses émotions est capable de faire la différence entre le déclencheur d’une émotion et sa cause. Je rentre du travail et je me mets à préparer le repas du soir. Mon conjoint me fait une remarque sur ma manière de faire. Cela me met vraiment en colère. Clairement, la remarque est le déclencheur. Mais est-ce la cause de mon émotion ? Il se peut que la cause profonde soit que je suis simplement au bout du rouleau et qu’un rien me met de mauvaise humeur. Ou bien que je ne me sens pas reconnu(e) à mon travail et à la maison et que cette remarque me touche parce qu’elle est le reflet d’un malaise plus profond. Une personne qui comprend bien ses émotions sait faire la différence entre le déclencheur et la cause. Une personne qui ne comprend pas bien ses émotions en restera toujours au déclencheur.

Utilisation des émotions. Reprenons l’exemple ci-dessus. Si j’utilise bien mes émotions, je vais essayer de comprendre ce que cette émotion me dit : peut-être suis-je à bout et ai-je besoin de prendre des vacances ? Peut-être que je souffre d’un manque de reconnaissance et que je dois en parler à mon conjoint ? La personne qui utilise bien ses émotions va essayer de voir quels changements elle doit apporter à sa vie (ex. prendre des vacances). La personne qui n’utilise pas ses émotions ne se demande pas ce que ses émotions veulent dire et elle perd une occasion de modifier des choses importantes dans sa vie.

Expression des émotions. Une personne qui exprime bien ses émotions est capable d’expliquer calmement à son conjoint (par exemple), au moment opportun, pourquoi cette situation la met en colère et ce que l’autre peut faire pour l’apaiser. Une personne qui n’est pas compétente dans l’expression des émotions choisira mal son moment, s’exprimera en criant ou au contraire « râlera » ou « boudera » sans rien dire.

Régulation des émotions. Une personne qui gère bien ses émotions est capable de ne pas perdre ses moyens en situation de stress, de colère ou de jalousie. Elle est capable de continuer ses activités en cours sans se laisser submerger par l’émotion. Une personne qui gère mal ses émotions aura beaucoup de difficultés à poursuivre la tâche en cours en situation de stress, aura beaucoup de mal de se retenir de crier, d’insulter, voire de frapper en situation de colère, aura beaucoup de mal à se retenir de « piquer une crise » en situation de jalousie.

in: Moïra Mikolajczak & al., Les compétences émotionnelles. Dunod, 2014

SCIENCEO a co-conçu et co-produit le Forum RH sur « La part des émotions » et a déniché Moïra Mikolajczak pour bénéficier en ouverture de son intervention sur « les compétences émotionnelles au cœur de l’entreprise ». Le Forum RH s’est tenu le mercredi 10 octobre 2018 et a rassemblé un nombre record de 376 participants. Plus d’informations sur: https://www.forumrh.fr/

Contactez-nous pour découvrir le programme de notre groupe de travail « Les compétences émotionnelles ».

Similar Posts

Leave a reply

required*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.